Sous le soleil de l’été

D&J Rennes en vacances

L’été, saison douce où le temps s’arrête, non celui de la vie de chaque jour mais celui des heures. Ces heures faites de ce temps qui s’égrène au travail, de l’ennui qui parfois nous envahit dans l’attente d’un ailleurs qui n’arrive pas. De réunions en réunions, de plans sur la comète à ceux qui se réalisent. De tout ce temps qui nous accapare et ne cesse de voler l’espace du silence du cœur et de l’âme.
L’été cette saison douce où soudain l’on s’arrête pour revenir à nous-mêmes. Vivre un temps de livres que l’on ne lit jamais, de chemins que l’on ne parcourt plus, de joie que l’on ne danse plus. Avec toi avec l’autre avec celui que l’on connaît ou que l’on rencontre. L’été est cette pente douce qu’il convient de ne pas remonter, ce sommeil qu’il importe de laisser nous envahir, ce rêve qui chasse tous les cauchemars de nos vies. Un réveil qui ne sonne plus que pour les heures de vie qui ne s’échappent plus de nos corps parfois fatigués et perclus des douleurs que l’on s’inflige, des blessures que l’on nous donne si volontiers.
D&J Rennes au rythme de l’été, au rythme des balades, au rythme des paysages rencontrés, des histoires de vie racontées.
D&J Rennes s’en est allé vers la mer pour se laisser aller vers les Fréhel_N1ahorizons bleutés des vagues de nos vies qui montent et qui descendent. Temps de vie de chacune et chacun qui se livre à l’autre. Raconter sans trop se dire, écouter sans trop entendre, révéler sans trop se dévoiler. Des demi-teintes qui s’éteignent sous le soleil et la chaleur pour en faire de petits bonheurs.
D&J Rennes et la joie d’apprendre un rien qui se dit, un évènement anodin mais que l’on aime à faire partager. Un achat, un voyage, milles feux qui s’allument et qui brillent dans nos têtes. Une toile dont les nœuds se nouent en chacune et chacun de nous. Un rien du tout qui fait une vie et que l’on prend le temps d’écouter, de dire et redire.
D&J Rennes en ces mois de juillet et août, c’est un groupe d’amis dans la cité corsaire, que dis-je c’est un cap qui se tient fièrement dans les eaux, c’est un fort qui guide et qui rassure. Autant de balades partagées ensemble, inondées de soleil, parfois de vent avec le vin qui pétille et fait chanter les cœurs.
Un groupe local au sein de la torpeur de l’été vous raconte ce temps fait de petits instants tout à fait ordinaires sans éclat, si ce n’est celui de nos vies qui se rencontrent. C’est aussi ça un groupe perdu dans un coin de Bretagne. C’est aussi ce peu de choses qui cimente les membres de ce groupe. C’est parfois peu et cela pourrait être aussi davantage… Trouver un liant qui vienne d’un peu plus haut pour que nous ayons tous le même, cela aiderait à tenir la maison, à mesurer la distance parcourue. La bonne route n’est pas toujours facile à prendre mais nous connaissons toutes et tous où nous voulons aller.
D&J Rennes vous envoie un peu des embruns de la Bretagne pour vous faire voyager, du caramel au beurre salé pour vous faire saliver et du chouchen pour vous emmener dans les délires de l’auteur de ces lignes un brin dérangé.
Bonne reprise à toutes et à tous.
Jean-Louis