Des retrouvailles DJ et un projet associatif…21 mars 2018

Des retrouvailles et un projet associatif…

Nous étions 10 déjistes, réunis chez Marc et Anthony, qui nous ont, comme à leur habitude, chaleureusement accueillis. L’apéritif et le repas pour ceux qui n’avaient pas encore dîné, nous ont permis d’échanger sur nos futures activités mais surtout d’échanger avec Alain, déjiste ayant participé aux origines du groupe de Rennes qui nous a fait la joie de reprendre contact avec nous.

Puis nous avons partagé sur le thème d’un projet associatif en vue du prochain conseil d’administration à Paris.

Nous avons commencé par reprendre les 4 axes de la charte actuelle : Vivre son homosexualité, Vivre sa spiritualité, Vivre avec et dans son corps, Un engagement collectif dans l’action

• Pour l’un de nous, c’est les 4 à 120 %. Pour la majorité, l’axe « vivre avec et dans son corps » parle moins, en ce sens qu’il est déjà contenu dans « vivre son homosexualité ».

• La spiritualité, c’est le socle de D&J. D&J c’est en premier vivre son homosexualité et sa spiritualité, en commençant pour certains à réconcilier les deux.

• Puis vient l’engagement. Mais vaste programme, pour quel type de combat, quel type d’engagement ? Nous avons finalement répondu qu’il y a plein de manière d’être actif et qu’à D&J Rennes, nous vivons une spiritualité conjuguée à de la militance.
C’est peut-être une spécificité du groupe, car dans son ensemble, D&J n’est pas tant une association de militants mais plutôt de “consommateurs éclairés”. Les principaux militants étant finalement celles et ceux qui y prennent des responsabilités.

Ce premier temps de partage se retrouve dans le message que nous a envoyé Isabelle qui n’a pu être présente : « Je souhaite que D&J reste chrétienne, conviviale et spirituelle, et poursuive son travail en direction des Églises ».

Nous avons ensuite écouté la synthèse des réponses au questionnaire qui avait été envoyé à tou-te-s les adhérent-e-s. Nous avons trouvé bien la première page qui résume ce qu’est D&J. Pour le reste, on ne sait pas où l’on va, ce ne sont que des lieux communs qui n’apportent rien de signifiant pour un projet associatif. C’est que dans notre groupe, nous sommes plutôt tourné vers le concret !

Puis nous avons réfléchi ensemble à des objectif et des actions, dont voici le résumé :
1) Accueillir
– Accueil individuel
– Être visible et toucher une diversité sociale → par des rencontres, un militantisme qu’il soit en collectif ou réalisé individuellement
2) Vivre la spiritualité → c’est à nous d’être présent-e-s, de prendre notre place
3) Cohésion au sein de l’ensemble de l’association → par des rencontres inter-groupes ; par un thème d’année (sur 1 ou 2 ans, en lien avec le temps fort annuel des JAR et les Dossiers D&J)

Un riche échange qui redit finalement l’attachement des uns et des autres à notre association, de la fin des années 1970 à nous jours !