Un lundi de Pâques en temps de confinement

Une rencontre programmée en début d’année, mais d’annulation en annulation, le coronavirus allait-il nous poser un lapin… de Pâques ? Mais pas trop cloches, nous avons fait tinter les téléphones, d’abord pour prendre des nouvelles des uns et des autres. Et depuis que Jean-Louis et moi couvions cette rencontre, nous avons, comme on sépare le jaune du blanc, séparé la rencontre prévue en deux événements :
une méditation biblique envoyée à toute et tous

• un apéro via internet pour les plus connectés d’entre nous, où nous avons partagé nos conditions, entre les plus confinés d’entre nous et ceux qui continuent d’aller sur leur lieu de travail, sur les difficultés ou petits bonheurs vécus ou aperçus, et surtout sans perdre nos sens de l’humour et cette écoute bienveillante dont le groupe de Rennes peut être fière !

Denis